Le Rapport du Secrétaire général sur le sort des enfants en temps de conflits armés, publié au mois de juin 2020, rapporte que l’ONU a vérifié plus de 25 000 violations graves commises à l’encontre des enfants dans le monde. Parmi ces cas, 7 747 enfants, « dont certains n’avaient pas plus de six ans », ont été recrutés et utilisés en majorité (90 %) par des groupes armés. La pratique du recrutement et l’utilisation des enfants dans les conflits armés, largement documentée depuis des années, a suscité – en particulier depuis les années 2000 – l’adoption de normes internationales afin de protéger les enfants et d’éradiquer leur implication dans les conflits armés. De vastes campagnes de sensibilisation lancées par l’ONU telles que Zero under 18 en 2010, Children Not Soldiers en 2014, ou Act to Protect en 2019 sont venues soutenir ces avancées normatives. Néanmoins, le phénomène reste d’actualité : Vision du monde (World Vision), l'organisation humanitaire active dans la protection de l’enfance, estime à 300 000 le nombre d’enfants actuellement enrôlés dans des conflits armés à travers le monde et la courbe ne semble pas s’infléchir...

Observatoire Boutros-Ghali

  • Avenue des Arts 7-8, 1210 Bruxelles
    (depuis le 01/09/20)
  • +32 (0) 484 942 792 
    (depuis le 01/09/20)

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire