Par le volume limité de ses contingents , le Bénin apparaît comme un contributeur modeste aux opérations de paix (OP). Or, depuis les années 1990, dans un contexte de renouveau démocratique, le pays n’a cessé de s’impliquer en faveur de la paix et la stabilité internationales. 

Les engagements successifs du Bénin ont peu à peu conduit les administrations concernées par la génération de force à élaborer une doctrine spécifique du maintien de la paix qui matérialise une vision et des « bonnes pratiques » dans ce domaine. 
La trajectoire du Bénin dans les opérations de paix illustre le parcours emblématique d’un pays qui a su transformer son expérience de contributeur aux OP à celle de constructeur de capacités susceptibles d’apporter une valeur ajoutée en termes de déploiement rapide et de préfinancement des opérations. 

Les leçons apprises et la façon dont le Bénin capitalise ses expériences  en matière d’opérations de paix à travers ses institutions et des procédures dédiées peuvent constituer une source d’inspiration pour d’autres pays susceptibles d’agir pour la paix avec les Nations unies. Cette note revient sur les principales étapes de la participation de ce pays aux OP. Elle met en exergue la conversion de l’expérience du Bénin en pratiques contribuant à l’amélioration capacitaire et à la mise en place d’un mécanisme de génération de force durable...

Crédit photo : parade pour honorer le service du 15e contingent de Casques bleus béninois dans l'ONUCI (UN Photo/Hien Macline/2012)
 

Observatoire Boutros-Ghali

  • Chaussée de Louvain 4671030Bruxelles
  • +32 (0)2 241 84 20
  • +32 (0)2 245 19 33

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire