Après avoir accueilli une opération de paix des Nations unies (ONUCI, Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire) durant treize années (2004-2017), la République de Côte d’Ivoire se positionne désormais comme un État contributeur de troupes qui ambitionne de participer à l’effort de paix global et à la sécurité internationale.

En axant son engagement sur la promotion de la paix comme nouvelle marque de sa politique étrangère, la Côte d’Ivoire entend surtout diffuser un modèle de reconstruction post-crise basé notamment sur la relance économique.

Membre non permanent du Conseil de Sécurité (2018-2019), la Côte d’Ivoire joue encore un rôle modeste mais emblématique dans la contribution aux opérations de maintien de la paix, car sortant d’une longue crise politico-militaire (1999-2011) au cours de laquelle elle a accueilli la mission des Nations unies qui a contribué au rétablissement de la paix.

La présente note vise à présenter le cadre institutionnel dans lequel se conçoit, se réalise et s’évalue la participation de ce pays aux opérations de paix...

  • Auteur : Dr Oswald Padonou
     
  • Crédit photo : blason du 1er Bataillon pilote projetable ivoirien (Benjamin Vokar/OBG)

Observatoire Boutros-Ghali

  • Avenue des Arts 7-8, 1210 Bruxelles
    (depuis le 01/09/20)
  • +32 (0) 484 942 792 
    (depuis le 01/09/20)

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire