Le 21 novembre, la Ghanéenne Phyllis Ama Tebuah Osei a été récompensée pour son service au sein de la Mission d’assistance des Nations unies en Somalie (MANUSOM). Le commissaire Luis Carrilho, conseiller de police des Nations unies, a reconnu le travail de la lauréate, en soulignant qu’elle avait mis en place quatre bureaux sur les questions de genre dans la police de l’État hôte, animé une formation sur la violence sexuelle et lancé une proposition appelant à la création d’un poste de police de proximité, afin de garantir l’accès des victimes de violences sexuelles. La policière a également appuyé la police du Jubaland, en matière de justice et de droits de l’homme.

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a félicité en personne Phyllis Ama Tebuah Osei pour son travail, affirmant qu’elle était « un exemple frappant de la manière dont les femmes contribuent directement à la paix et ont un impact sur les communautés et les personnes que sous servons ».

Selon les statistiques des Nations unies, en novembre 2016, les femmes représentaient 22 % du personnel civil des OMP onusiennes, et 5 % du personnel de police et militaire en octobre 2018.

En mai dernier, l’Observatoire a publié une analyse d’Elena Aoun, chercheure associée au GRIP, sur les questions de genre dans les OMP : Le renforcement du déploiement des casques bleus féminins : une longue et incertaine marche vers l’égalité des genres.

Observatoire Boutros-Ghali

  • Chaussée de Louvain 4671030Bruxelles
  • +32 (0)2 241 84 20
  • +32 (0)2 245 19 33

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire