Un accord tripartite entre l’École de maintien de la paix de Bamako (EMP), la France et le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), portant sur un projet d’appui à l’EMP, a été signé le 10 juin dans la capitale malienne.

Ce projet, d’un montant de 500 000 euros, soit 155 000 euro par an sur 6 ans, a pour objectif de « renforcer les capacités des cadres francophones africains en vue d’une participation accrue et efficace aux activités de maintien de la paix et de sécurité de l’ONU ». Il développera des capacités d’enseignement et d’accueil de l’EMP d’ici la fin de l’année 2020.

Selon un article de MaliWeb, le projet comprend également :

  • L’organisation de formations techniques et professionnelles pour près de 600 éléments des forces de défense et de sécurité africaines dans les domaines des opérations de paix,
  • Le développement de nouveaux cours sur le leadership, le terrorisme et l’extrémisme violent, et l’élargissement et le renforcement du réseau des points focaux de l’école,
  • La réalisation des travaux de rénovation et de construction des infrastructures (5 salles de formation et 92 chambres),
  • L’amélioration du système informatique (45 ordinateurs) et pédagogique (30 GPS) de l’école.

Née en 1999 dans le cadre initial d’une coopération militaire entre la France et la Côte d’Ivoire, l’EMP a rejoint Bamako en 2007 et dispose aujourd’hui un statut international. Elle a pour mission de contribuer au renforcement des capacités des États africains en matière de soutien à la paix, et particulièrement celles de la brigade ouest de la force africaine en attente (FAA).

 

Observatoire Boutros-Ghali

  • Chaussée de Louvain 4671030Bruxelles
  • +32 (0)2 241 84 20
  • +32 (0)2 245 19 33

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire