Le consentement de l’État hôte est une pierre angulaire du maintien de la paix des Nations unies, aux côtés de l'impartialité et du renoncement au recours à la force, sauf en cas de légitime défense. C’est une condition préalable à la création d’une mission. À défaut de consentement, rappelle la Doctrine Capstone, une opération de maintien de la paix risque de devenir une partie au conflit et « de s’éloigner de sa vocation première qui est de maintenir la paix »...

Consulter la publication

Crédit photo : Opération conjointe entre FARDC et Casques bleus dans l'est de la RDC en  2014 (UN Photo/Sylvain Liechti)

Observatoire Boutros-Ghali

  • Chaussée de Louvain 4671030Bruxelles
  • +32 (0)2 241 84 20
  • +32 (0)2 245 19 33

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire