Le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé le 12 mars l’augmentation du nombre de Casques bleus déployés dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Cette décision fait écho à une demande émise par le secrétaire général suite aux violents affrontements qui ont touché le pays ces derniers mois (voir nos Lettres d’information des mois de décembre 2020, janvier et février 2021).

L’effectif de la composante militaire de la Mission sera ainsi augmenté de 2 750 personnes et celui de la composante Police de 940 personnes par rapport aux niveaux actuels, ce qui portera ses effectifs totaux à 14 400 militaires et 3 020 policiers.

Ces troupes pourraient progressivement parvenir du Sénégal, du Maroc ou bien de la Mauritanie. 800 soldats rwandais, déjà déployés sur le sol centrafricain via un accord bilatéral avec Kigali pour répondre aux violences électorales, pourraient également rejoindre les effectifs de la mission.

La résolution S/RES/2566 (2021) a été votée à 14 voix pour et une abstention (la Russie).

 

Crédit Photo : MINUSCA/Leonel Grothe 

Observatoire Boutros-Ghali

  • Avenue des Arts 7-8, 1210 Bruxelles
    (depuis le 01/09/20)
  • +32 (0) 484 942 792 
    (depuis le 01/09/20)

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire