Un Casque bleu africain de la Minusma à Gao, au Mali. © Marco Dormino/Flickr/Minusma

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté le 5 juillet les recommandations de sa 5e Commission chargée des questions administratives et budgétaires relatives au budget des opérations de maintien de la paix et à la réforme du pilier « paix et sécurité ».

Les treize opérations de maintien de la paix de l’ONU se sont vu octroyer un budget de 6,6 milliards de dollars pour les douze mois à venir, soit 122 millions de dollars de moins que ce qu’avaient réclamé les experts financiers de l’ONU. Le budget précédent, pour la période 2017-2018, s’élevait à 7,3 milliards de dollars. La moitié du budget 2018-2019 va aux missions au Soudan du Sud (MINUSS), en République démocratique du Congo (MONUSCO) et au Mali (MINUSMA), avec un coût respectif de plus d’un milliard de dollars (la MINUSCA se place en quatrième position quant à l’importance de son budget, qui avoisine le milliard de dollars).

L’Assemblée générale a également approuvé la création d’un Département des opérations de maintien de la paix rénové et d’un nouveau « Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix » ainsi que la réorganisation des départements actuels de la gestion et de l’appui aux missions, devenant « Département des stratégies et politiques de gestion et de la conformité » et « Département de l’appui opérationnel ».

Observatoire Boutros-Ghali

  • Chaussée de Louvain 4671030Bruxelles
  • +32 (0)2 241 84 20
  • +32 (0)2 245 19 33

Lettre d'information

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion et vous recevrez chaque mois un récapitulatif de l'ensemble des publications et événements de l'Observatoire