9 décembre 2022
AccueilBreveL’adjudant-chef Kinda recompensée pour son travail au Mali avec le prix de...

L’adjudant-chef Kinda recompensée pour son travail au Mali avec le prix de la femme police de l’année de l’ONU

Le 31 août 2022, le Prix de la femme policière de l’année des Nations Unies a été décerné pour la 12ème fois. Il a été remis en marge du troisième Sommet des chefs de police des Nations Unies (UNCOPS), lors d’un événement organisé par la Division de la police et coparrainé par les missions permanentes du Canada et de la Norvège au siège des Nations Unies à New York.

Lors de cette nouvelle édition, c’est l’adjudant-chef burkinabaise Alizeta Kabore Kinda qui a été honorée pour son travail au Mali au sein de la MINUSMA. Sa mission vise à renforcer la confiance entre les autorités et les communautés locales, y compris les victimes de violences sexuelles. Elle a été déployée au Mali comme référente concernant les questions de genre au sein de la MINUSMA. Elle soutient les forces de sécurité maliennes dans la région de Ménaka afin d’améliorer et promouvoir la compréhension des questions de genre, de protection de l’enfance, des droits humains et de protection civile. Depuis son arrivée sur le terrain, le nombre de victimes de violences sexuelles et sexistes souhaitant porter plainte a grandement augmenté. Selon les dires de Alizeta Kabore Kinda, le nombre de plaintes et passé de zéro à au moins trois par mois. Elle œuvre également à accroitre la part de filles scolarisées et à réduire les mariages précoces. Les Nations unies ont d’ailleurs diffusé une courte vidéo revenant sur son travail de terrain.

L’adjudant-chef Kinda a d’abord exercé ses fonctions au Burkina Faso au sein du Ministère de la Sécurité dans la Brigade régionale de protection des femmes et des enfants, une unité de la police nationale, en tant qu’enquêtrice sur les violences et les exploitations sexuelles. Elle a, par la suite, continué sa carrière en tant que référente aux questions de genre de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) entre 2013 et 2015. Elle s’est concentrée sur la protection et la promotion des droits des femmes et des enfants.

En apprenant l’attribution du prix, l’adjudant-chef Kinda a exprimé l’espoir d’inspirer les femmes et les jeunes filles du monde entier à poursuivre une carrière dans la police malgré les stéréotypes sexistes souvent associés à la profession selon lesquels « les hommes seraient plus aptes à faire respecter les lois et à protéger la population ». Le conseiller de la police des Nations Unies, Luis Carrilho, a quant à lui déclaré que « l’adjudant-chef Kinda a fait preuve de créativité et d’engagement pour répondre aux besoins spécifiques de sécurité des communautés qu’elle sert. Elle et son équipe contribuent à accroître la confiance entre les autorités locales et les communautés maliennes, ce qui rend le travail de la police des Nations Unies plus efficace et la population plus sûre ».

Si le parcours de l’adjudant-chef Kinda vous inspire et que vous êtes une femme avec plus de 10 ans d’expérience, l’Observatoire Boutros-Ghali vous propose de vous inscrire au webinaire « Rejoignez le Réseau Senior Women Talent Pipeline – un vivier pour aider les femmes aux échelons supérieurs à travailler dans le maintien de la paix » qui se tiendra le 7 septembre 2022. L’Observatoire vous propose également de consulter notre page dédiée aux ressources institutionnelles en la matière : « Questions de genre et Agenda Femmes, Paix et Sécurité ».

Crédit image : UNPOL

Plus de publications
- Advertisement -Observatoire

Dernières brèves

Le site de l’Observatoire fait peau neuve !

Bienvenue à tous et toutes sur le nouveau site de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix ! À partir du 24 octobre 2022 le projet...

Un chercheur associé de l’OBG intervient devant le Conseil de Sécurité des Nations unies

Le 6 octobre 2022, le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) a organisé sur proposition du Gabon, qui a la présidence du CSNU en...

La MONUSCO face à de violentes manifestations dans l’est du pays

Le début de semaine a été marqué par des contestations en République Démocratique du Congo. Lundi 25 juillet 2022, à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici