26 novembre 2022

L’assistance militaire de l’UE à l’aune de la nouvelle Facilité européenne pour la paix

Au cours des dernières années, l’Union européenne a entamé une réflexion qui doit l’amener à réformer ses politiques d’aide à la paix et à la stabilité. Elle voudrait par ce biais étendre ses compétences en matière d’assistance militaire. Cet objectif apparait simple à première vue. Pourtant, il ne l’est pas. Lorsque l’Union s’aventure dans le monde de la défense, en effet, les choses tendent généralement à se compliquer.

Selon une interprétation courante, bien que contestée, des traités européens, l’UE ne peut financer le secteur militaire à travers son budget. Pour contourner cet obstacle, elle a donc décidé de lancer, à partir de 2021, un instrument financé par les États membres de manière ad hoc, avec une vocation exclusivement militaire : la Facilité européenne pour la paix…

 

L’assistance militaire de l’UE à l’aune de la nouvelle Facilité européenne pour la paix

Plus de publications

Federico Santopinto est directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé dans l’intégration européenne en matière de défense et de politique étrangère, ainsi que dans la coopération militaire et sécuritaire entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique. À ce titre, il suit également les politiques de coopération au développement de l’UE utilisées comme outil de prévention et de gestion des conflits.

Diplômé de l’Université de Florence en Sciences politiques (option internationale), Federico Santopinto a également obtenu un master en Politique internationale à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Il a ensuite exercé, pendant plus de dix ans, l’activité d’observateur électoral de long terme pour l’UE, principalement dans des pays post-conflit en Afrique. Il a parallèlement intégré le GRIP (Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité), un institut de recherche spécialisé dans la maîtrise des armements, où il a longtemps travaillé tant sur l’Europe que sur le maintien de la paix onusien. Il a notamment assuré dans ce cadre la gestion de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix (OBG). Federico Santopinto travaille également occasionnellement pour l’ULB en qualité d’expert associé.

Plus de publications

Titulaire d'un master de politique internationale, Julien Maréchal a été assistant de recherche au Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité (GRIP) de septembre 2020 à mars 2021. Il porte un intérêt particulier aux questions relatives à l'intégration européenne en matière de défense et de politique étrangère.

Suivez-nous

526FansJ'aime
502SuiveursSuivre
257AbonnésS'abonner

Dernières publications