7 décembre 2022

Peace operations and child protection: turning early warning into early detection

The June 2020 UN Secretary-General’s report on the plight of children in armed conflicts confirms that the UN has verified more than 25,000 severe violations against children worldwide. Among these cases, 7,747 children, «some of which were no more than 6-years old» were recruited and used mostly (90%) by armed groups. The practice of recruiting and using children in armed conflicts, which has been widely documented for years, has prompted – particularly since the 2000s – the adoption of international standards to protect children and eradicate their involvement in armed conflict. Wide awareness campaigns launched by the UN, such as Zero under 18 in 2010, Children Not Soldiers in 2014, or Act to Protect in 2019, have supported these normative developments. Nevertheless, the issue is still topical: the humanitarian organisation active in child protection, World Vision, estimates that 300,000 children are currently recruited in armed conflicts throughout the world, and the trend does not seem to abate…

Plus de publications

Claire Kupper était chargée de recherche et gestionnaire de projets au GRIP jusqu'en 2021. Licenciée en histoire de l’art, Claire Kupper a rejoint le GRIP en 2011 après une grande expérience dans le secteur associatif dans les domaines de l’humanitaire et de la coopération au développement et dans le secteur institutionnel à la Commission européenne. Elle a passé également plusieurs années sur le terrain, essentiellement en Afrique (entre autres en Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo et Rwanda).

Elle s'intéresse en particulier aux questions de gouvernance des ressources naturelles et aux questions relatives aux sociétés civiles en Afrique subsaharienne. Depuis 2011, elle assure la supervision du monitoring trimestriel de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’Ouest, et des travaux de recherche liés à cet espace. Enfin, depuis 2017, elle est également active au sein de l'Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix.

Plus de publications

Liza Young est attachée à l'Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix, projet piloté par le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP). Ses recherches portent sur les Opérations de maintien de la paix dans l'espace francophone (Mali, République centrafricaine et République démocratique du Congo). Elle est titulaire d’une licence de sciences politiques de l’Université de Montréal, et d’un Master en Peace Studies de l’Université Paris-Dauphine, en partenariat avec l’École normale supérieure.

Suivez-nous

526FansJ'aime
506SuiveursSuivre
259AbonnésS'abonner

Dernières publications