9 décembre 2022

Le Rwanda et le maintien de la paix : un ancien pays hôte devenu un contributeur de premier plan

Le Rwanda, petit pays de 12,7 millions d’habitants, se distingue en tant que contributeur majeur de troupes au maintien de la paix. En juin 2020, il fait partie des trois principaux pays contributeurs après l’Éthiopie et le Bangladesh, avec 6 321 personnels en uniforme déployés dans les opérations de paix (OP), soit la seconde contribution du continent africain après l’Éthiopie. Le Rwanda affiche aussi le nombre de Casques bleus par habitant le plus élevé au monde. Sa contribution n’a cessé de croître depuis 2004, date de sa première participation au Darfour dans le cadre de la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS). Actuellement, le Rwanda participe à cinq OP : trois comme contributeur de premier plan – au sein de la MINUSS (au Soudan du Sud), de la MINUSCA (en République centrafricaine) et de la MINUAD (au Darfour) – et deux de façon beaucoup plus modeste : au sein de la BINUH (en Haïti) et de la FISNUA (dans la région disputée d’Abiyé, entre le Soudan et le Soudan du Sud)…

Plus de publications

Claire Kupper était chargée de recherche et gestionnaire de projets au GRIP jusqu'en 2021. Licenciée en histoire de l’art, Claire Kupper a rejoint le GRIP en 2011 après une grande expérience dans le secteur associatif dans les domaines de l’humanitaire et de la coopération au développement et dans le secteur institutionnel à la Commission européenne. Elle a passé également plusieurs années sur le terrain, essentiellement en Afrique (entre autres en Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo et Rwanda).

Elle s'intéresse en particulier aux questions de gouvernance des ressources naturelles et aux questions relatives aux sociétés civiles en Afrique subsaharienne. Depuis 2011, elle assure la supervision du monitoring trimestriel de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’Ouest, et des travaux de recherche liés à cet espace. Enfin, depuis 2017, elle est également active au sein de l'Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix.

Plus de publications

Virginie Moreau était chercheure associée au GRIP sur les questions de « Conflits, sécurité et gouvernance en Afrique ». Dotée d'une licence en Sciences politiques et relations internationales et d'une spécialisation en Action humanitaire internationale dans le contexte des conflits armés, elle est associée aux travaux de l'Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix.
Ses précédents travaux de recherche au GRIP ont porté sur l'étude des contrôles des transferts d'armements dans le monde, en Europe et en Belgique. Elle a également vécu en Afrique centrale et de l'Est.

Suivez-nous

526FansJ'aime
506SuiveursSuivre
262AbonnésS'abonner

Dernières publications