8 décembre 2022

L’implication des pays riverains d’un État hôte dans les opérations de paix onusiennes

Le rôle croissant des États riverains d’une zone de crise en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale confirme la posture proactive adoptée par ces États dans le cadre des mécanismes régionaux de paix et de sécurité, en vue de la stabilisation et du rétablissement de l’ordre institutionnel dans les pays voisins en crise.

Bien davantage, les mécanismes régionaux de sécurité collective s’affirment comme les pivots indispensables des opérations de paix onusiennes. Les partenariats renforcés entre les Nations unies et les organisations régionales constituent d’ailleurs un axe majeur du processus de réforme des OP onusiennes en cours.

Il est en effet admis aujourd’hui, à la lumière des crises comme celles du Mali ou de la RCA, que les Nations unies à elles seules ne peuvent pas soutenir un processus de paix sans le soutien des partenaires régionaux. Sans l’implication de ces acteurs, qui jouissent d’une légitimité et d’un avantage liés à leur statut de proximité géographique et culturelle, il n’y aurait pas d’architecture onusienne de sécurité viable…

L’implication des pays riverains d’un État hôte dans les opérations de paix onusiennes

Plus de publications

Paul-Simon Handy est le directeur régional de l'Institut d'études de sécurité pour l'Afrique de l'Est et son représentant auprès de l'Union africaine à Addis Abeba. Il intègre l'ISS en 2007 et occupe diverses fonctions de recherche et de gestion, notamment celles de directeur exécutif adjoint et de directeur de la recherche. Il a également travaillé pendant cinq ans au sein du groupe d'experts des Nations unies sur la République centrafricaine avant de réintégrer l'ISS en 2019. Paul-Simon possède une vaste expérience dans l'analyse des politiques, le développement de stratégies et la prévention des conflits en Afrique.

Paul-Simon a étudié (sciences politiques et relations internationales) aux universités de Yaoundé, Berlin et Leipzig où il a obtenu son doctorat. Il est professeur invité à la Rhodes University de Grahamstown (Afrique du Sud). Il a aussi précédemment occupé des postes d'enseignement à l'Université libre de Berlin avant de rejoindre la Stiftung Wissenschaft und Politik (Institut allemand pour les affaires internationales et la sécurité) à Berlin en tant que chercheur associé. Il a publié de nombreux articles sur des questions liées à la géopolitique africaine, l'architecture de paix et sécurité africaine, la gouvernance et la fragilité des États ainsi qu'à la politique africaine de l'UE, de la France et de l'Allemagne. Il fait partie du comité de rédaction de l'African Security Review et a conseillé divers gouvernements et organisations régionales africaines et internationales sur un large éventail de questions de sécurité africaine et mondiale. Plus récemment, Paul-Simon a dirigé l'élaboration de la stratégie des Nations unies pour la consolidation de la paix, la prévention et la résolution des conflits dans la région des Grands Lacs.

Paul-Simon parle couramment le français, l'anglais et l'allemand. Il a vécu et travaillé dans 4 des 5 régions de l'Afrique.

Suivez-nous

526FansJ'aime
506SuiveursSuivre
259AbonnésS'abonner

Dernières publications