8 décembre 2022

Réussir la transition en République démocratique du Congo – Incidences de la réduction graduelle de la présence de la MONUSCO sur la phase de consolidation de la paix et recommandations

Ce rapport est le fruit d’entretiens menés par l’équipe de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix (OBG) lors d’une enquête terrain qui s’est déroulée du 9 au 16 décembre 2019 à Kinshasa et à Goma. L’enquête a permis d’interroger tant le personnel de la MONUSCO et du système des Nations unies, que des représentants d’institutions publiques et d’organisations de la société civile congolaises. Les sites ciblés, ainsi que la durée de l’enquête découlaient d’un choix stratégique et des contraintes de calendrier liées aux discussions du Conseil de sécurité relatives au renouvellement du mandat de la Mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) qui a eu lieu le 19 décembre 2019.

Cette session du Conseil de sécurité a statué également sur les recommandations formulées par l’examen stratégique indépendant rendu en octobre 2019 et a « invité le Secrétariat des Nations unies à envisager de réduire encore les effectifs militaires et la zone d’opérations de la MONUSCO, ‘compte tenu de l’évolution positive de la situation sur le terrain’, en particulier dans les régions où les groupes armés ne posent plus de réelle menace. ». Piloté par le Groupe de recherche d’information sur la paix et la sécurité (GRIP), l’OBG a pour objectif ultime de contribuer à l’amélioration de la représentation des pays francophones qui participent et souhaitent participer aux opérations de maintien de la paix des Nations unies. Initialement conçue comme support d’un travail d’influence de l’OIF et de l’OBG dans la période de renouvellement du mandat de la Mission, ce document se veut aussi une contribution à la réflexion autour des processus de transition d’une manière plus large.

Réussir la transition en République démocratique du Congo – Incidences de la réduction graduelle de la présence de la MONUSCO sur la phase de consolidation de la paix et recommandations

Plus de publications

Liza Young est attachée à l'Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix, projet piloté par le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP). Ses recherches portent sur les Opérations de maintien de la paix dans l'espace francophone (Mali, République centrafricaine et République démocratique du Congo). Elle est titulaire d’une licence de sciences politiques de l’Université de Montréal, et d’un Master en Peace Studies de l’Université Paris-Dauphine, en partenariat avec l’École normale supérieure.

Plus de publications

Michel Luntumbue est licencié en Sciences politiques et Relations Internationales et chargé de recherche au GRIP. Ses travaux portent sur les problématiques de l’amélioration de la sécurité humaine, la prévention des conflits, le renforcement de l’état de droit dans les pays d’Afrique centrale et occidentale, mais aussi sur le rôle des institutions régionales africaines, et l’architecture africaine de paix et sécurité (APSA). Michel Luntumbue a assuré également, de 2013 à 2016, la coordination scientifique de l’Observatoire pluriannuel des enjeux sociopolitiques et sécuritaires en Afrique équatoriale et dans les îles du golfe de Guinée, financé par la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS, France). Depuis 2017, il assure, la coordination scientifique de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix.

Suivez-nous

526FansJ'aime
506SuiveursSuivre
259AbonnésS'abonner

Dernières publications