26 novembre 2022
AccueilBreveConférence sur le maintien de la paix : la Francophonie en nombre

Conférence sur le maintien de la paix : la Francophonie en nombre

La conférence ministérielle sur le maintien de la paix, qui s’est tenue au Conseil de sécurité des Nations unies le 30 mars 2019, a réuni 130 délégations d’États membres et d’organisations internationales, parmi lesquelles l’Organisation internationale de la Francophonie et 57 délégations ministérielles francophones.

Les participants ont réaffirmé leur engagement en faveur du maintien de la paix , promis un soutien accru aux opérations de maintien de la paix des Nations unies et annoncé des contributions en terme d’équipements , de troupes et de formation afin de remédier aux principales insuffisances capacitaires énoncées par le Secrétaire Général.

« Rendre nos missions plus fortes et plus sûres est l’un des éléments clés de mon initiative Action pour le maintien de la paix (…), nous manquons encore de capacités critiques », a précisé le chef de l’ONU en citant notamment les cas du Mali et de la République centrafricaine.

Au-delà du renforcement capacitaire, Antonio Guterres a annoncé qu’une stratégie visant à augmenter le nombre de femmes au sein des opérations de maintien de la paix serait présentée le 23 avril au Conseil de sécurité. Il a également rappelé la priorité qu’il s’est donné de mettre fin à l’exploitation et aux abus sexuels par des Casques bleus.

Lors de la conférence, plusieurs ministres des États membres de la Francophonie ont rappelé la nécessité de renforcer la contribution du personnel francophone dans les OMP, dont près de la moitié sont déployées dans des pays francophones et annoncé des contributions.

L’Égypte et la Roumanie ont indiqué la disponibilité de leurs centres de formation, le Canada a annoncé le lancement du « fond initiative Elsie » pour une plus grande participation des femmes dans les OMP, la Belgique a fait part de son soutien pour la formation en français en matière de protection des civils, et le Maroc a annoncé l’organisation d’une conférence sur les enjeux du maintien de la paix, spécifiques à l’espace francophone. Enfin, la France s’est engagée à former 30 000 militaires francophones en 2020 et mettra à profit le guide du contributeur aux OMP en langue française, publiée en mars 2019 en partenariat avec l’OIF, l’ONU et avec la participation de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix.

Depuis quinze ans, l’OIF s’engage aux côtés de l’UE, l’UA, l’OTAN et l’ONU pour soutenir l’émergence d’une vision stratégique francophone autour des principaux enjeux du maintien de la paix à laquelle l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix s’associe depuis sa création.

Crédits photo : OIF

Plus de publications
- Advertisement -Observatoire

Dernières brèves

Le site de l’Observatoire fait peau neuve !

Bienvenue à tous et toutes sur le nouveau site de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix ! À partir du 24 octobre 2022 le projet...

Un chercheur associé de l’OBG intervient devant le Conseil de Sécurité des Nations unies

Le 6 octobre 2022, le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) a organisé sur proposition du Gabon, qui a la présidence du CSNU en...

L’adjudant-chef Kinda recompensée pour son travail au Mali avec le prix de la femme police de l’année de l’ONU

Le 31 août 2022, le Prix de la femme policière de l'année des Nations Unies a été décerné pour la 12ème fois. Il a été remis en...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici